Institut Supérieur de la Gérance de Tutelle
Institut Supérieur de la Gérance de Tutelle

Le Métier de Mandataire judiciaire à la Protection des Majeurs (MJPM)

La fonction de Mandataire Judiciaire à la Protection des Majeurs (MJPM), instituée par la loi du 5 mars 2007, succède à celle de tuteur aux majeurs protégés et de délégué aux prestations sociales. Elle consiste à assurer, sur et dans le strict respect du mandat du juge, l'une ou l'autre des mesures suivantes  :

 

- une mesure de protection civile (sauvegarde de justice, curatelle ou tutelle) visant à la protection des personnes qui se trouvent, en raison de l'altération de leurs facultés mentales ou corporelles, dans l'incapacité de pourvoir seules à leurs intérêts. Le mandataire est alors chargé d'assurer la protection tant de la personne que des biens du majeur faisant l'objet de la mesure ;

 

- une mesure d'accompagnement judiciaire (MAJ) destinée à rétablir l'autonomie de la personne dans la gestion de ses ressources. Cette mesure est ordonnée, après échec d'une mesure d'accompagnement social personnalisé (MASP), en cas de gestion défectueuse des prestations sociales risquant de compromettre la santé ou la sécurité de son bénéficiaire. La fonction du mandataire dans ce cas est double : il s'agit d'une part de gérer les prestations dans l'intérêt de la personne et d'exercer d'autre part une action éducative tendant à rétablir les conditions d'une gestion autonome.

 

Compétences et aptitudes requises

Le Mandataire Judiciaire à la Protection des Majeurs doit disposer de compétences dans les domaines juridique, social et économique. La fonction qui lui est assignée requiert la capacité à intervenir dans le cadre de mandats judiciaires, établir une relation d'aide à la personne, réaliser une expertise sociale et juridique, en d'autres termes à être un référent juridique et social sur les problématiques des personnes, s'impliquer dans des dynamiques partenariales et à disposer de moyens pour les mettre en œuvre.

Concrètement, le Mandataire Judiciaire à la Protection des Majeurs doit posséder les compétences suivantes :

  • savoir évaluer la situation matérielle, familiale et sociale de la personne faisant l'objet de la mesure et définir un projet d'intervention dans le cadre du mandat judiciaire ;
  • veiller au respect des droits de la personne et à la satisfaction de ses besoins  ;
  • assurer la protection et la gestion des ressources et des biens de la personne ;
  • rendre compte de l'exercice effectif des mesures à l'autorité judiciaire ;
  • savoir communiquer et échanger avec les partenaires dans l'intérêt de la personne protégée.

Mode d'exercice professionnel

Le plus souvent, la fonction de Mandataire Judiciaire à la Protection des Majeurs est exercée au sein de services mandataires à la protection des majeurs gérés par des associations (ATI, UDAF...). 

 

La fonction de Mandataire Judiciaire à la Protection des Majeurs peut également être confiée au préposé d'un établissement hospitalier, social ou médico-social sous réserve qu'une déclaration ait été faite préalablement au préfet de département dans les conditions prévues au Code de l'action sociale et des familles.  

 

Le Mandataire Judiciaire à la Protection des Majeurs a enfin la possibilité d'exercer ses fonctions en qualité de mandataire individuel. Il doit dans ce cas justifier de garanties des conséquences pécuniaires de sa responsabilité qui pourrait être engagée en cas de dommages subis par les personnes qu'il prend en charge (assurance responsabilité professionnelle) et satisfaire aux conditions d'agrément prévues par le Code de l'action sociale et des familles. Désormais, l'agrément est octroyé par les DDCS à l'issue d'un "appel à projets" auquel les candidats doivent répondre, et d'une audition devant une commission départementale.

 

Tout mandataire, quel que soit son statut, doit prêter serment

La DRJSCS Ile-de-France rappelle que : "L'obtention du Certificat National de Compétence ne vaut pas agrément par les Directions Départementales de la Cohésion Sociale. Les candidats admis à suivre la formation doivent impérativement se renseigner, avant l'entrée en formation, sur les besoins identifiés dans le ou les départements dans lesquels ils souhaitent exercer."

L'ISGT a été  auditionné le 23 juillet par la Commission des Lois du Sénat, dans le cadre du projet de loi de réforme de la Justice actuellement à l'étude.

Pour nous contacter :

ISGT - Institut Sup. de la Gérance de Tutelle

110 rue de La Jonquière

75017 PARIS 

Tél. : 01 44 73 98 33

e-mail : info@isgt.fr


Vous pouvez aussi utiliser

notre formulaire en ligne

Préparation au CNC MJPM

Prochaine session:

du 11 janvier au 13 juin 2019

(reste quelques places)

Session suivante :

du 7 juin au 4 décembre 2019

(inscriptions ouvertes)

 

Formation :

- enregistrée à l'inventaire du RNCP en catégorie A sous le n°2923

- éligible au CPF dans la catégorie salariés du Travail Temporaire 
code 212445

Séminaire
"Agrément & Installation
du MJPM individuel"

Prochaines dates: 

Mardi 18 septembre 2018

En savoir plus

L'ISGT a obtenu du Bureau Veritas la Certification Qualité d'Organisme de Formation Professionnelle qui témoigne
du sérieux de son organisation
et de sa gestion, et qui permet aux stagiaires de bénéficier de financements (Pôle-Emploi, Fongécif, OPCA et autres).

Les Udaf recrutent

cliquez sur le logo

L'ISGT a reçu une délégation du Barreau de Tokyo chargée d'étudier le système de protection des majeurs en France

>> en savoir plus

Remise solennelle du CNC MJPM aux lauréats

recommandé par l'ISGT
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
(c) ISGT SAS - Institut Supérieur de la Gérance de Tutelle